Bernard Allemandet, Ferronnier
Pour travailler le fer, les hommes ont appris le feu, et battre le fer tant qu’il est chaud, comme insufflés par Héphaïstos, dieu du feu, des forges et des volcans, inventeur divin et créateur d’objets magiques. 

La ferronnerie est une activité apparue en même temps que la découverte du travail des métaux, envrion 5000 avant J.C.  

Elle devint ensuite un « métier », à mesure que les peuples exprimèrent leur besoin d’objets plus résistants.  
Porter à incandescence dans le foyer de la forge, un fer alors rouge, à une température où il est devenu malléable, puis le battre sur l’enclume. Vient alors le temps d’un travail à chaud du fer, par l’utilisation d’un marteau, temps du forgeage où les mises en formes sont possibles. 

Le fer, le feu, mais aussi l’eau, qui sert à refroidir rapidement et donc à durcir la pièce forgée. 

Une fois la forme finale obtenue, la pièce est soumise à des traitements thermiques perlettant de contrôler sa dureté en fonction des usages voulus. Ces cycles prédéterminés de chauffage et refroidissement permettent d’améliorer les caractéristiques mécaniques : Dureté, ductilité (capacité d’un matériau à se déformer sans se rompre), limite d’élasticité (contrainte à partir de laquelle un matériau commence à se déformer de façon irréversible).  
 

Tuilerie Bossy, 1285 Chemin du Moulin du Fort, 13120 Gardanne
contact@tuileriebossy.com
Tel : 04 42 50 25 22       06 61 43 58 92
Latitude 43.467927 Nord           Longitude 5.450165 Est